Breaking

lundi 3 janvier 2022

Fayulu du Congo demande la fin de la loi martiale dans les régions du Nord-Kivu et de l'Ituri

Le chef de l'opposition congolaise Martin Fayulu a critiqué ce qu'il a appelé le vol éhonté de fonds publics sous le gouvernement du président Félix Tshisekedi, a rapporté vendredi la chaîne de télévision française RFI.




Dans son discours de fin d'année, Fayulu, qui a perdu de manière controversée contre Tshisekedi lors des élections de 2018, a souligné les fonds manquants destinés à la réponse à Covid-19 et aux salaires des fonctionnaires.

 

La République démocratique du Congo connaît une recrudescence des cas de virus due aux variantes Omicron et Delta.

 

Le Congo est le pays le moins vacciné contre le COVID-19 au monde. Une combinaison d'hésitation à la vaccination et de faible capacité de l'État a contribué à la faible utilisation du vaccin.

 

Tshisekedi, qui a succédé à Joseph Kabila en janvier 2019, a également été accusé par l'opposition de chercher à saper l'indépendance de la commission électorale avant le vote de 2023.


Intéressé aussi? 


Fayulu a fustigé la présence de troupes ougandaises sur le sol congolais, affirmant que Kinshasa sous-traitait la sécurité de l'Etat à des étrangers.

 

En décembre, Kampala a envoyé des soldats dans l'est du Congo pour mener des opérations conjointes contre le groupe rebelle ADF, accusé d'attentats meurtriers en novembre.

 

Le leader de la coalition Lamuka a également exigé la levée de la loi martiale dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri. Les régions ont été placées sous contrôle militaire l'année dernière après que Tshisekedi a annoncé une opération pour contrer les groupes armés.



Fan page Facebook

Post Top Ad

Your Ad Spot

A la page