Breaking

jeudi 23 décembre 2021

La RDC sera-t-elle admise dans la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) ?

Une demande du président Félix Tshisekedi faite en 2019 pourrait se concrétiser dans les jours à venir

La République Démocratique du Congo cherche à être un État membre de la Communauté économique d'Afrique de l'Est. Une demande que le Président Félix Tshisekedi a fait début 2019 quand il est arrivé au pouvoir et qui pourrait se concrétiser dans les jours à venir.


Logo de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC).


Durant le sommet extraordinaire des chefs d'Etats et de gouvernements de ce bloc économique qui s'est tenu virtuellement le 22 décembre 2021 tout montrait que d'ici peu, la RDC sera membre de cette organisation. La RDC est déjà membre de plusieurs autres organisations de la sous-région.



Communiqué de la 18ème sommet extra-ordinaire des Chefs d'Etat de Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC)


Les chefs d'État de la Communaute de l'Afrique de l'Est, leurs excellences le Président Uhuru Muigai Kenyatta de la République du Kenya ; le Président Yoweri kaguta museveni de la République d'Ouganda ; le Président Paul Kagame de la République du Rwanda ; la Présidente Samia Suluhu Hassan de la République-Unie de Tanzanie ; et Prosper Bazombanza, Vice-Président de la République du Burundi représentant le Président Évariste Ndayishimiye de la République du Burundi ; et Hon. Deng Alor Kuol, ministre des affaires de la Communauté de l'Afrique de l'Est, République du Soudan du Sud, représentant le Président Salva Kiir Mayardit de la République du Soudan du Sud a tenu virtuellement le 18ème Sommet Extraordinaire des Chefs de la Communauté de l'afrique de l'Est le 22 décembre en 2021. Les Chefs d'Etat ont eu la rencontre dans un environnement chaleureux et cordial.


Le sommet a observé une minute de silence en l'honneur de S.E Dr. John Pombe Joseph Magufuli, l'ancien Président de la République Unie de Tanzanie, décédé le 17 mars 2021 à Dar Es Salaam, Tanzanie. Le sommet a rendu un hommage éclat au décès Président pour son engagement envers le processus d'intégration de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC), le développement des infrastructures et le pilotage de la croissance économique.


Document PDF


Le président Félix Tshisekedi concrétisera son vœu

"Nous avons étudié sept points des dix qu'il fallait voir pour la vérification de l'admission de la RDC dans la communauté, et nous progressons", a déclaré Peter Mutuku Mathuki, secrétaire général de la Communauté est-africaine, lors du 18è sommet extraordinaire des chefs d'Etats et de gouvernements qui s'est tenu en ligne ce mercredi 22 décembre.

 


Les nombreux voyages du président Félix Tshisekedi en 2019, la veille de son élection, notamment au Rwanda, en Ouganda et au Kenya, ont vraisemblablement abouti à l'une de ses promesses de sa campagne de 2018 : l'admission de la RDC par la Communauté d'Afrique de l'Est.

 

Changement de strategies dans l’économie de la RDC.

Ce bloc économique sera déjà le quatrième auquel adhère la RDC, après la Sadec des pays d'Afrique Australe, le Comesa des pays de l'Est et du Sud et la CEEAC des pays d'Afrique centrale.


Recomendation: Happy New Year Wishes


Augustus Nuwagaba, un expert économique ougandais, estime néanmoins que ces adhésions multiples représentent un risque de perte de stratégie. "C'est une mauvaise idée qu'un pays soit membre de plusieurs blocs économiques car il y a risque de perdre les intérêts. Le Congo ferait mieux avec l'Afrique de l'Est qu'avec l'Afrique de l'Ouest. L'Ouganda actuellement construit des routes vers l'est de la RDC, et les deux pays aussi partagent du pétrole dans le lac Albert". Augustus Nuwagaba doute par ailleurs que cette organisation puisse aider les Congolais à bénéficier au quotidien de nouveaux avantages économiques.

 

"La politique économique en Afrique ne présente pas d'intérêt pour le citoyen ordinaire. On vous dira que dans les dix dernières années, le PIB de l'Ouganda a progressé de plus de 6% mais le simple citoyen n'a rien dans sa poche. Alors, il faudra que les politiciens puissent voir cela pour les Congolais aussi", estime l'expert ougandais.

 

Plusieurs pays de la Communauté d'Afrique de l'Est, notamment la Tanzanie, le Kenya et l'Ouganda, se trouvent déjà sur le sol congolais pour différentes missions de maintien de la paix dans ce pays ravagé par les activités des groupes armés.

 

Fan page Facebook

Post Top Ad

Your Ad Spot

A la page