Breaking

jeudi 23 juin 2022

Le pape François appelle au dialogue de vie avec les Églises orthodoxes orientales

Le pape François rencontre les membres de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l'Église catholique et les Églises orthodoxes orientales.


Alt Text!

 

Le pape François a reçu jeudi en audience les membres de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l'Église catholique et les Églises orthodoxes orientales.

 

Dans son allocution, le pape a remercié la Commission pour son précieux travail qui a permis des progrès substantiels dans le processus de dialogue vers une pleine communion.

 

Il a salué, en particulier, ses dernières réalisations dans la discussion sur les sacrements qui, a-t-il dit, "pourraient marquer un nouveau pas en avant" vers cet objectif.

 

L'œcuménisme est essentiellement baptismal


À cet égard, le pape François a partagé ses réflexions sur trois points. Le premier point qu'il a souligné est que l'œcuménisme est essentiellement baptismal : « C'est dans le baptême que nous trouvons le fondement de la communion entre les chrétiens et notre aspiration à la pleine unité visible. », a déclaré le Pape François.

 

Approfondir l'œcuménisme pastoral


En second lieu, le pape François a fait remarquer que le large consensus atteint par la Commission non seulement sur le baptême, mais aussi sur les autres sacrements, devrait encourager les Églises catholiques et orthodoxes orientales à approfondir l'œcuménisme pastoral.

 

Notant que de nombreux accords pastoraux ont déjà été signés au cours des dernières décennies avec certaines Églises orthodoxes orientales, qui permettent aux fidèles de participer aux sacrements, même sans être en pleine communion, le pape François a exprimé l'espoir que l'Esprit Saint puisse inspirer 2 façons d'aller de l'avant. sur ce chemin, qui regarde le bien du peuple de Dieu"

 

Œcuménisme de vie


Le Pape a ensuite souligné que l'œcuménisme existe déjà comme une réalité essentiellement locale, non seulement au Moyen-Orient, mais aussi dans les pays occidentaux où les chrétiens de cette région ont émigré, sous la forme d'un « œcuménisme de vie ».

 

« Beaucoup de fidèles – je pense surtout à ceux du Moyen-Orient, mais aussi à ceux qui ont émigré en Occident – ​​vivent déjà l'œcuménisme de la vie au milieu de leur famille, de leur travail et de leurs rencontres quotidiennes. Souvent, ils expérimentent aussi ensemble l'œcuménisme de la souffrance en témoignant ensemble du nom du Christ, parfois même au prix de leur vie.

 

Le pape François a donc déclaré que l'œcuménisme théologique devrait "réfléchir non seulement aux différences dogmatiques apparues dans le passé, mais aussi à l'expérience actuelle de nos fidèles".

 

« Le dialogue de doctrine doit être théologiquement adapté au dialogue de vie qui se développe dans les relations locales et quotidiennes entre nos Églises ; ceux-ci constituent un véritable lieu ou source de théologie »

 

Marcher ensemble et impliquer les jeunes générations


Pour accroître une plus grande connaissance fraternelle, le Pape a encore souligné l'importance d'impliquer les jeunes générations, actives dans les communautés locales, « afin que le dialogue sur la doctrine aille de pair avec le dialogue de la vie ».

« L'œcuménisme du cheminement ensemble se fait en marchant, non seulement avec des idées, mais en marchant »

 

S'inspirant du thème de la prochaine phase de discussion de la Commission, qui se concentrera sur la Vierge Marie dans l'enseignement et la vie de l'Église, le pape François a conclu son discours par les paroles de l'ancienne prière à la Mère de Dieu, invoquant sa protection et son soutien.


La Commission


La Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l'Église catholique et les Églises orthodoxes orientales a été créée en janvier 2003, à l'initiative conjointe du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens et des autorités de l'Église copte orthodoxe ; l'Église syriaque orthodoxe; l'Église apostolique arménienne, représentée par les deux catholicossats d'Etchmiadzine et de Cilicie, l'Église orthodoxe éthiopienne ; l'Église orthodoxe érythréenne; et l'Église syrienne orthodoxe de Malankara.


News by Lisa Zingarini


Fan page Facebook

Post Top Ad

Your Ad Spot

A la page